Vie de chantier - Le petit génie… du Génie Civil !

Publié en Décembre 2014

 

Connu et reconnu dans le bâtiment, le polystyrène expansé est moins réputé dans l’univers du Génie Civil. Peut-être plus pour longtemps ! Utilisé récemment en remblai sur un chantier d’ouvrage d’art à la Grande Motte, ses qualités et notamment sa légèreté ont impressionné.

 

  • Un chantier lourd de contraintes 

    La réalisation du remblai, avoisinant les 6 m de haut sur des sols fortement compressibles, n’était pas envisageable avec des matériaux de remblaiement classique sans occasionner des tassements de l’ordre de 25 cm des sols en place. Les ingénieurs travaux se sont donc orientés sur un principe de remblai allégé en polystyrène expansé.

     

  • Un remblai 100 fois plus léger grâce au polystyrène expansé

    Les panneaux utilisés étaient de 6 m x 1,20 m x 0,65 m avec un poids unitaire de 90 kg. 4500 m3 de polystyrène expansé ont été posés pour réaliser ce remblai allégé de part et d’autre de l’ouvrage d’art pour un poids total de 90 tonnes. Avec un remblai classique en terre, le poids auraient atteint les 9000 tonnes !

     

    Une mise en œuvre simple et efficace

    Découpés au fil chaud, les blocs de polystyrène expansé ont été disposés sur une base drainante pour une meilleure évacuation des eaux d’infiltration, suivant un plan de calepinage par lits de direction alternés. Ensuite, une dalle de béton a été coulée afin de jouer un rôle de compression et de protection du polystyrène.

     

  • Foyer de Cluny à Ligueil 

    Une extension toute en légèreté

    Créé en 1973, le Foyer de Cluny accueille environ 180 personnes âgées, handicapées ou en difficulté d’insertion. Pour pallier un manque de places d’hébergement, un îlot de quatre bâtiments est en cours de construction.

     

    Le polystyrène expansé du sol aux murs

    7 648 hourdis de polystyrène expansé de 60 cm de largeur ont été posés en sol, emboîtés simplement entre deux poutrelles. Pour les murs, le choix s’est porté sur des panneaux de polystyrène expansé graphités de 6 cm d’épaisseur et de coefficient thermique 0,15.

     

    Légèreté et gain d’espace au programme 

    Beaucoup plus léger qu’un hourdis ciment, un hourdis en polystyrène expansé est beaucoup plus facile à mettre en œuvre. Les ouvriers se fatiguent moins à porter des charges trop lourdes. Les panneaux peuvent être empilés afin de libérer de la place au sol.

     

    Le fil chaud : l’idéal pour découper le polystyrène expansé

    Scies à main, à bûches, tronçonneuses électriques sans huile… Plusieurs solutions existent pour découper les panneaux. Mais l’utilisation d’une machine spéciale avec fil chaud est la seule qui permet d’éviter totalement les projections de matière.