Historique

BREF HISTORIQUE : depuis plus de 30 ans en France, l'isolation thermique des bâtiments
est soumise à une réglementation.

  • 1974 : Naissance en France de la Réglementation Thermique (RT) des bâtiments suite à la première crise pétrolière mondiale. Elle ne concerne alors que le résidentiel (maisons individuelles et logements collectifs) et son unique objectif est de diminuer la dépendance énergétique de la France en réduisant
    les consommations. Thermiquement, la seule exigence concerne le niveau global de déperdition des
    logements (coefficient G) qui dépend de la zone climatique et du type d'énergie de chauffage.
  • 1976 : Intégration dans cette réglementation des bâtiments non résidentiels qui doivent désormais respecter une exigence relative au niveau d'isolation de l'enveloppe (coefficient G1).
  • 1982 : Renforcement du niveau d'isolation de l'enveloppe et possibilité de prise en compte des besoins
    de chauffage (coefficient B) pour le secteur résidentiel.
  • 1988 : Nouveau renforcement de la réglementation pour les secteurs résidentiel et tertiaire.
    Insertion de nouveaux coefficients dans le résidentiel :
    • le coefficient G devient GV pour représenter les déperditions thermiques,
    • le coefficient B devient BV pour représenter les besoins de chauffage,
    • le coefficient C pour représenter les consommations et prendre en compte la performance des équipements (appareils de chauffage, ventilation...).