points

ITE + ITI

Ce procédé consiste à apporter, à la paroi verticale du bâtiment, un complément d’isolation par l’extérieur, sur ouvrages maçonnés ou béton, pour les bâtiments résidentiels ou ERP, en rénovation.

Recommandations de l’expert

La résistance thermique de l’isolation intérieure ne doit pas être supérieure à 1/3 de la résistance totale de la paroi isolée afin d’éviter tout problème de point de rosée. L’homogénéité des couches d’isolant rapporté devra également être respectée. 

  • Altitude < 600 m : règle des 2/3 1/3
  • Altitude > 600 m ou zone très froide (définie dans le DTU 20.1 partie 4, température de base calculée conformément aux règles Th-B CE < -15°C) : règle des 3/4  1/4 

En dehors de ces règles, il est fortement recommandé de faire réaliser une étude hygrothermique  par un Bureau d’Etudes Thermiques.

Un diagnostic du bâtiment (audit énergétique) est également conseillé préalablement à la réalisation des travaux. 

DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE ET DE MISE EN ŒUVRE

  1. Norme NF EN 13163 – Produits isolants thermiques pour le bâtiment – Produits manufacturés en polystyrène expansé
  2. Consulter le chapitre spécifique relatif aux panneaux PSE sous enduit en cliquant ici